Streusel à la rhubarbe

Desserts Recettes

Streusel à la rhubarbe

 

Vite, à vos fouets et spatules ! Ce gâteau ultra-gourmand et néanmoins très facile à réaliser va vous faire adorer la rhubarbe ! Pour un dessert presque 100% made in Alsace, j’achète les oeufs, le beurre et la rhubarbe à la Nouvelle Douane, le magasin de producteurs au centre de Strasbourg. Et j’utilise la farine alsacienne Gruau d’Or ainsi que le sucre Erstein. Moule à manqué 30 cm de Ø (avec fond amovible)

 

La Rhubarbe

• 800 g de rhubarbe
• 75 g de sucre semoule
Lavez et épluchez la rhubarbe. Coupez-la en tronçons de 2 cm. Placez-la dans un grand bol et versez le sucre dessus. Mélangez, recouvrez de film alimentaire et laissez macérer toute une nuit au réfrigérateur. Le lendemain, égouttez la rhubarbe dans une passoire.

 

La pâte à streusel

• 80 g de sucre semoule
• 80 g de farine
• 80 g de poudre d’amandes
• 80 g de beurre froid découpé en petits morceaux
• 1 c à c de cannelle
Mélangez toutes les poudres, ajoutez le beurre légèrement ramolli. Mélangez du bout des doigts pour obtenir une pâte granuleuse.

 

La pâte à cake

• 4 œufs
• 225 g de sucre semoule
• 240g de farine fluide
• 1 sachet de levure
• 200 g de beurre fondu refroidi
• Les grains de 2 gousses de vanille
Beurrez et farinez votre moule. Préchauffez le four à 180°C.
Battez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez la farine, la levure et les grains de vanille. Ajoutez le beurre fondu et mélangez pour obtenir une pâte bien lisse.
Versez la pâte dans le moule. Répartissez la rhubarbe dessus. Enfournez pour 25 minutes. Sortez le gâteau du four, parsemez la pâte à streusel. Enfournez à nouveau pour 20 à 25 minutes de cuisson. Vérifiez la cuisson en plantant un couteau au milieu. La lame doit ressortir sèche.
Démoulez, laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace

Leila Martin

 

En accompagnement

Cyril Treuillet, sommelier de la maison Arthur Metz, animateur à l’École des vins, vous suggère en accompagnement :

CRÉMANT CUVÉE « RÉSERVE DE L’ABBAYE ROSÉ », ARTHUR METZ

La robe est pâle, sur un rose très délicat. Le nez dévoile à la fois des notes de bonbons anglais, de fruits rouges, de baies et de réglisse. L’attaque en bouche est vive, la bulle est onctueuse. La finale revient sur le fruit (groseilles, framboises) et l’acidité. Un crémant équilibré, à la fois pur et solide, délicat et volumineux…
9,90 TTC euros

 

En savoir +
Caveau Arthur Metz
102 rue du Gal de Gaulle
Marlenheim
03 88 59 90 60
www.arthurmetz.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires